EURASIA FONDATION ET ASSOCIATION

Pleine Conscience et Compassion du jardin d’enfant à l’Université

La Fondation Eurasia, en partenariat avec le Gross National Happiness Centre au Bhoutan et la Mind and Life Institute USA a mis en œuvre un projet pilote afin de développer systématiquement la Pleine Conscience et la Compassion du Jardin d’enfant à l’Université. Ce programme est basé sur trois modes d’empathie

Ce programme est basé sur trois modes d’empathie

Recevoir de l’Empathie: Les compétences et pratiques fondamentales de ce mode ont pour but d’aider les enseignants et les élèves à reconnaître et à revivre des moments forts où ils reçu de l’affection, de l’amour, où ils se sont sentis compris et reconnus par d’autres : parents, amis, maîtres, ou même animaux. Ces sentiments d’être valorisés, aimés et accueillis créent un fondement stable pour s’accepter soi-même et accepter les autres dans leur meilleur potentiel.

Empathie envers soi-même: Les compétences et pratiques de ce mode proposent des stratégies pour 1) se reconnecter avec la sagesse de son propre corps ; 2) gérer le stress et les émotions difficiles ;3) Accepter ses pensées et émotions en Pleine Conscience ; 4) devenir plus flexible dans sa pensée et accepter les expériences telles qu’elles sont; 5) Apprendre à prendre soin des ses propres besoins.

Empathie envers autrui: Dans ce mode le soin envers autrui découle de notre capacité naturelle à ressentir de la compassion et de l’empathie. Toutefois, ces qualités doivent être cultivées pour se développer pleinement. La compassion développe des sentiments d’amour et de chaleur envers d’autres personnes et nous permet de nous sentir concernés par ce que les autres ressentent. Ces émotions positives peuvent mener à une forte volonté pratique de soulager la souffrance et d’apporter du bonheur

Ce programme pilote a été mis en œuvre à Hue au Vietnam durant trois mois avec 454 élèves de classes primaires, 37 élèves de primaire en situation de handicap et 18 adolescents en situation de handicap. 26 enseignants et directrices/teurs on été formés. Une première évaluation indique des effets positifs dans de multiples domaines, tant pour les enseignants que pour les élèves.

Nous espérons mobiliser des fonds supplémentaires pour pouvoir étendre ce projet à toute la province et le Ministère de l’Education du Vietnam a indiqué - pour autant que les évaluations montrent des résultats concluants - qu’il serait disposé à inclure ce programme dans e curriculum national du Pays

CALL TO CARE